Cross-country / Le cavalier seul de Salim Mandour à Bertaucourt

Cross Bertaucourt

Publié le lundi 31 décembre 2012 à 10H29 - Vu 78 fois

Salim Mandour n'a laissé aucune chance à ses adversaires.

Salim Mandour n'a laissé aucune chance à ses adversaires.

 

« Je n'ai fait que trois cross dans ma vie… » Les propos de Salim Mandour, le petit dernier de la famille, pouvaient laisser à la fois rêveurs et sceptiques bon nombre d'athlètes éreintés sur la ligne d'arrivée du cross de Bertaucourt.
Après avoir consacré quelques années au ballon rond qu'il pratiquait au Maroc en qualité de milieu de terrain Salim Mandour commence à marquer les esprits sur un tout autre terrain. Quatre cents mètres de course lui ont suffi pour prendre le large, samedi.
Xavier Lars, Kévin Malnar (AC Villers-Cotterêts), Cédric Perrier, (Saint-Just), Gérald Thieux (CAP 21) ne pouvaient plus qu'espérer un coup de fatigue du leader. Leurs espoirs restaient vains car Salim Mandour ne baissait pas de régime. Au final, une minute et quarante secondes séparaient Salim Mandour de Xavier Lars, son plus coriace poursuivant.
« J'ai terminé 7e à Amiens. Je voulais me tester. Je suis parti après 200 m. J'ai continué tranquillement. Mais le cross n'est pas ma priorité. Je préfère le 1 500 m », déclarait le vainqueur du jour.

Bocahut accélère

Xavier Lars, quant à lui, affichait la mine des mauvais jours.
« Avec 38 de fièvre, je n'avais pas les jambes pour gagner. Cela dit, Salim était très costaud. J'aurai d'autres occasions de me racheter à partir de janvier », prévenait Lars qui a engrangé un total de 33 victoires en 2012.
Chez les filles, la Laféroise Florence Bocahut a tout donné pour basculer en tête à l'issue d'une petite grimpette. Elle conservait 25 secondes d'avance sur Marie-Claude Vercauteren, qui a sans doute trop géré son effort, pour s'imposer.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire